Extrait #1

C’était une soirée organisée par je ne sais quelle boîte de comm’ pour fêter je ne sais trop quoi, le genre de soirées où l’on boit trop de champagne et où les filles sont toutes des gravures de mode qui regardent avec dédain le pékin moyen et n’autorisent que quelques « happy few » à boire à leurs côtés.
Moi ? Je me trouvais là par hasard, ou par erreur, par des connaissances plus ou moins éloignées. Voilà pourquoi je suis en Boss. Par je ne sais quelle circonstance je me suis retrouvé seul dans une pièce immense et mon verre vide. Une porte-fenêtre, la terrasse et la vue. Rive droite, la Seine, la Tour Eiffel, les monuments et…
-Vous ne vous sentez pas à votre place n’est-ce pas ?
-On peut dire ça comme ça, je réponds sans me retourner, et, pire, mon verre est vide !
-Oh le pauvre chou… La vue ne suffit pas à combler votre envie d’ivresse ?
Comme elle me dit ça, elle apparaît face à moi. Des longues jambes, des seins qui tiennent dans la main d’un honnête homme, des cheveux noirs. Sans doute l’effet du costard ! Elle a les traits plutôt durs, ce qui colle assez bien à sa voix basse et suave, son regard est perçant à vous faire frissonner et baisser les yeux. Elle est belle. Je l’inspecte avec méfiance. Elle sent bon c’est appréciable. Les belles mains, les ongles faits, c’est presque louche.
-Vous n’êtes pas curieux ! Dois-je vraiment tout faire ?
-C’est-à-dire ?
-Des présentations cher ami ! Je ne vous ai jamais vu auparavant. Qui êtes-vous ?
-Vous savez ma belle, il n’y a des choses qui ne se disent que dans l’intimité.
-Oh le charmeur…
Un sourire, c’est plaisant.
-Enfin un audacieux qui essaie. Ça change de ces gens qui n’ont d’yeux que pour mon mari ou pour ces filles…
Elle n’a rien à leur envier. Son allure est parfaite, sa robe laisse deviner une paire de fesses à faire fondre un iceberg… Pour un petit con comme moi c’est un fantasme.
Qu’est-ce qui l’intéresse chez moi ? Là c’est sûr, c’est l’effet du costard.
-Arrêtez de me regarder comme cela, je vais rougir me dit-elle.
Je souris, elle est vraiment belle !
-Vous cherchez le second souffle, je vous intimide ?
Il y a un peu de ça, je ne peux pas le nier.
Elle frissonne, je lui passe ma veste sur les épaules. Elle me regarde droit dans les yeux. Elle a des yeux noirs, brillants, c’est plutôt troublant ! Elle se rapproche, elle m’embrasse.
-Vous êtes sûre que…
C’est pas très facile de finir sa phrase quand on a une langue qui va fouiller le fond de votre gorge !

Publicités

4 réponses à “Extrait #1

  1. …Une bonne suite à toi Matteo ! j’attends réception de mon exemplaire numéro 1 et te souhaite bonne continuation pour le second.
    Le tz est génial comme je t’ai marqué sous la vidéo, voilà un EXCELLENT départ (pour ma part) …SUPERBE

    LaWhite

  2. Je suis encore toute émoustillée de ma lecture, et j’attends avec impatience la suite… 12€ ce n’est vraiment pas cher payé pour autant d’excitation, quand on voit le prix du moindre sex-toy en magasin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s